Dans le football guinéen, les heureux et les malheureux du covid-19

cis radio

Ecoutez cis radio en live

106.0

Dans le football guinéen, les heureux et les malheureux du covid-19

Au-delà de l’impact financier incommensurable que cette pandémie a pu avoir sur le football guinéen, les conséquences sportives sont aussi assez remarquables. Elles sont pour certains positives, et pour d’autres négatives.

Pour mieux le comprendre, un tour dans le championnat national de ligue 1. Pour l’issue de la saison en cours, la confédération africaine a demandé à l’ensemble des associations de fournir au plus tard ce 05 mai, une proposition finale. Pour le cas de la Guinée, on gagnerait du temps à vous épargner des autres détails, il fallait donc décider du mode de désignation des représentants en compétitions africaines. Depuis la saison dernière, le pays dispose de 4 places. Pour les trois premières : équation simple, les trois premiers à l’issue de la phase aller. Pour la 4e, c’est le vainqueur de la dernière édition de la coupe nationale qui a été choisie, vu que le détenteur du trophée (Le HAC) est en LDC à nouveau, c’est le finaliste qui sera de la partie. 

Des heureux, il y en a eu. Le premier est bien naturellement le CI Kamsar, finaliste de la dernière édition de la coupe nationale. Vous direz ce que vous en pensez. La décision est en tout cas explicable vu qu’il n’y a pas eu de coupe nationale cette saison. Un retour sur le continent pour le Wakriya et la surprenante équipe de la SAG, dans le top 3 à l’issue de la première partie du championnat peuvent se frotter les mains.

Pendant ce temps, les malheureux aux noms ronflants ne passent pas inaperçus. L’AS Kaloum, qui, si l’on prenait en compte la 14e journée serait en Afrique car actuelle 3e du championnat. Mais attention tous les matchs de la 14e journée n’ont pas eu lieu. L’autre malheureux est bien le grand Hafia, victime d’un retard à l’allumage, Baruxakis peut s’en mordre les doigts. Sans oublier le Fello Star de Mohamed Lamine Sylla léandro, qui a mis la pression comme il a pu mais Kata kansi mou kagna yi li. Car, comme je le disais plus haut la 4e place africaine que notre ami lorgnait (en tant que 4e à l’issue de la phase aller) a été attribuée au vainqueur de la dernière édition de la coupe nationale, vous avez eu les explications.

Autre heureux, au moment où l’ASFAG, l’Eléphant et l’académie SOAR se battait dans la zone de relégation, en mode je suis mort, je ne suis pas mort, Le sort du Satellite FC avait l’air d’avoir été scellé. Au dernier moment donc, le soldat est sauvé par les astres. Une chance venue de la galaxie permet au club de se maintenir au moment où il était vraiment condamné à descendre pour la première fois en Ligue 2. Seulement 6 points pris après 14 journées de championnat, la pire défense de la ligue1.

Mais la décision de la ligue entérinée par la feguifoot est claire, pas de descente, ni de montée dans les différents championnats. Alléluia ! 

ALPHA MADY TOURE

Partagez l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

corona virus!

Soyons
vigilants!

La menace est toujours réelle

Prenez toutes les précautions en respectant les mesures barrières pour vous protéger et protéger les autres.

Point de situation

26 octobre – 2021 | 09:28
Nouveaux cas confirmés
Nouveaux guéris
0
Nouveaux décès
Nombre total de cas confirmés
Nombre total de guéris
Nombre total
de décès

Sources : ANSS

[KNR_Player id=”1″]